Les vrillettes

La Petite Vrillette

petite-vrillette1

La larve attaque les essences feuillues et résineuses. L’insecte adulte est de couleur brune et mesure entre 2,5 et 5 mm. La femelle est généralement plus grosse que le mâle. Les œufs sont blancs, laiteux, en forme de gland et mesurent 0,5 mm. La larve est arquée,  blanche, mesure de 5 à 7 mm et possède trois paires de pattes.

En France, la vrillette adulte émerge principalement en juin et juillet. Elle ne peut pas voler si la température est inférieure à 17°C alors elle se déplace en marchant. L’insecte parfait ne fait que se reproduire et a une durée de vie de 3 à 4 semaines. Après l’accouplement, la femelle dépose ses œufs dans des bois dont la surface est rugueuse et non cirée. Le nombre moyen d’œufs déposés, soit isolément, soit par groupes de deux ou trois, oscille entre 20 et 30.

Le développement de la larve varie entre 2 et 4 ans selon :

  1. une attaque éventuelle de champignon (qui favorise leur développement).
  2. l’humidité : du bois (optimal à 30%) et ambiante (entre 55 et 65%).
  3. la température (optimale vers 22°C).

Après le développement de la première génération, une attaque se décèle par la présence de petits orifices d’envol des adultes dont le diamètre est proche de 1 à 3 mm, ainsi que par l’apparition fréquente de petits amas ou coulures de vermoulure à la surface du bois (vermoulure grossière).

Les galeries larvaires sont de même diamètre que les orifices, orientées dans le sens du fil du bois et communiquent fréquemment entre elles.

La Grosse Vrillette

petite-vrillette2.png

Elle se développe dans les feuillus et les résineux. L’insecte parfait est de couleur brun foncé et couvert de touffes de poils jaunes blanchâtres qui lui donnent un aspect bigarré. Il est trapu, long de 5 à 7 mm et la femelle est en général plus grosse que le mâle. Les œufs de couleur blanc ivoire sont en forme de citron et mesure 0,6 mm. La larve est de couleur crème, charnue et peut atteindre 11 mm de longueur.

La sortie du bois de l’insecte parfait est observée vers le mois d’avril mai. Durant cette période, un bruit sec, régulier et périodique peut être distingué (de cette manière le mâle et la femelle se localisent). Le nombre d’œufs que la femelle dépose dans les fentes du bois est de l’ordre de 50 à 200 œufs. Il est indispensable que le bois soit attaqué par un champignon de pourriture cubique ou fibreuse pour que la larve s’y développe car le champignon altère la consistance du bois et l’enrichit en azote.

La durée du cycle biologique est de trois à dix ans selon :

  1. l’humidité :  du bois (minimum 22%) et ambiante ( environ 90%).
  2. la température (optimale entre 22 et 25°C).
  3. la valeur nutritive du bois (beaucoup de sucres et d’azote).

Plus le développement fongique est important, plus le cycle est court.

Les attaques se produisent dans des bois mal ventilés et soumis de façon plus ou moins latente ou accidentelle à une humidification anormale. Dans la majorité des cas, les altérations dues à la grosse vrillette prédominent en apparence sur celles dues aux champignons. Très souvent elles permettent de localiser et de délimiter l’attaque de ces derniers. La présence de l’insecte n’est repérable qu’après sa sortie (trous de sortie de 2 à 4 mm). Les galeries ont le même diamètre, sont parallèles au fil du bois et sont remplies de déjections granuleuses en forme de lentilles d’un diamètre de 1 mm.

  • Conseil Solution Xylophene

Traitement-meuble

spray-naturel