la Mérule

meruleLa Mérule (le champignon des maisons) n’a pas besoin d’un taux d’humidité supérieur à 22% pour croître (valeur atteinte en cas d’infiltration d’eau, de fuite de canalisation, de mauvais entretien ou de milieu confiné et mal ventilé). C’est le plus dangereux  des champignons.

Description

La partie végétative de la Mérule est un mycélium. A la surface du bois infesté, les filaments (hyphes) s’agglomèrent pour former une toile grisâtre (comme une toile d’araignée) ou des cordonnets (rhizomorphes) brunâtres ou gris plombé, souvent ramifiés en palmettes. Quand

l’attaque est avancée, le champignon forme ses fructifications qui apparaissent comme de larges lames, de consistance feutrée, appliquées sur le bois. La bordure en est blanche, le centre est plissé en alvéoles plus ou moins régulières et est coloré en brun-rouille par des milliards de spores à la surface de ces alvéoles.

Aspect des dégâts

Les hyphes sécrètent une enzyme qui hydrolyse la cellulose du bois. Si les conditions de température et d’humidité sont favorables, le bois est rapidement réduit en une substance cassante, sèche, qui se clive suivant trois plans rectangulaires comme du bois carbonisé (pourriture cubique) et n’offre plus aucune résistance mécanique.

Bois attaqués

La Mérule attaque surtout les résineux. Sa croissance est favorisée par une atmosphère confinée, par l’obscurité et par les émanations ammoniacales. En digérant la cellulose, la champignon libère de l’eau qui augmente l’humidité du bois et accélère l’attaque.

Une ventilation suffisante est donc un moyen de lutte préventive indispensable. Dans un immeuble par exemple, le champignon, à l’aide de ses cordonnets, va puiser de l’eau dans une autre pièce humide pour pouvoir attaquer la pièce sèche où il se trouve. Ils peuvent dissocier les joints de maçonnerie et permettre au champignon d’envahir, en traversant les murs, un autre local du même immeuble ou d’un immeuble voisin. Par ailleurs, il ne se nourrit que de la cellulose du bois et éventuellement du papier, du carton ou des étoffes. Pour éviter toutes attaques de la mérule il faut éviter toutes infiltrations d ‘eau pouvant venir de la toiture , de la façade et du sol et avoir une maison saine et bien ventilée.